Sommaire

La tonnelle ou pergola permet de créer un ombrage au jardin ou dans tout espace extérieur. Pour aménager un coin terrasse ou un espace de réception en plein-air, sans avoir à déplier, replier et déplacer un parasol ou une voile d'ombrage, des solutions existent notamment avec la tonnelle adossée et tonnelle autoportée.

Quelles sont les différences selon les différents matériaux ? Quels modèles choisir et quels critères de choix ? Réponses tout de suite !

Caractéristiques d'une tonnelle autoportée

La tonnelle est une installation que l'on pose à demeure sur une terrasse ou un espace extérieur, destinée à créer un ombrage sous l'abri qu'elle forme. On distingue deux grandes catégories de tonnelle :

  • La tonnelle adossée : rectangulaire ou carrée, munie de pieds sur un ou trois de ses côtés, la tonnelle nécessite qu'un de ses côtés soit fixé sur une façade donc elle ne peut être qu'adossée contre une construction.
  • La tonnelle autoportée : toutes les formes sont possibles puisque la tonnelle repose sur au moins quatre pieds qui ne réclament qu'une fixation au sol. Indépendante de toute construction, elle peut en côtoyer ou être isolée à l'instar d'un kiosque ou d'une gloriette.

Pour pouvoir rester en place en permanence à l'extérieur sans être dégradée par les phénomènes atmosphériques et pouvoir assurer un ombrage confortable, la tonnelle autoportée se compose d'une structure, généralement entièrement fabriquée dans un seul et même matériau (acier, bois ou aluminium). À l'intérieur de cette structure se trouvent :

  • Le cadre : rectangulaire, carré ou rond, c'est le cadre qui définit la surface et la forme de l'ombrage produit par la tonnelle depuis une dizaine de mètres carrés jusqu'à plusieurs dizaines pour les tonnelles de grande surface.
  • Le piétement : c'est le piétement qui surélève le cadre du sol et maintient la tonnelle en place. Selon la superficie de la tonnelle autoportée, on trouve au moins 4 pieds à ancrer solidement dans le sol.

Sur le cadre est maintenu un ciel qui assure l'ombrage. Le ciel peut être totalement plat ou former une sorte de voûte pour une esthétique particulière. Il peut être une toile tendue, un dispositif à lames (éventuellement orientables) ou un support de canisse.

Critères de choix d'une tonnelle autoportée

Le choix d'une tonnelle autoportée va d'abord se faire sur la superficie à ombrager : à partir d'une douzaine de mètres-carrés pour les plus petites ayant des côtés de 3,5 m de longueur ou de 3 m x 4 m avec la possibilité de relier plusieurs tonnelles entre-elles.

Le choix se fera ensuite en fonction des matériaux qui influent sur l'esthétique et la pérennité de l'équipement : on distingue deux qualités de matériaux, celui de la structure et celui du ciel d'ombrage :

  • La structure : en bois pour un aspect naturel et un entretien réduit (peinture ou lasure), en acier peint à l'époxy pour la résistance et la longévité ou en aluminium, léger et qui ne réclame aucun entretien. Le type de structure influe sur la longévité et l'entretien requis mais aussi sur le mode d'ancrage au sol. En règle générale, les pieds en bois sont à sceller dans un plot béton alors que les pieds métalliques sont à boulonner sur le chape.
  • Le ciel : on distingue plusieurs matériaux différents pour constituer le ciel qui procurera l'ombrage :
    • La toile, plus ou moins épaisse (grammage par m²) en coton aéré ou en polyester insensible à la moisissure, elle permet un démontage facile en fin de saison. Certaines tonnelles à ciel de toile sont proposées avec comme option des pans latéraux qui permettent de préserver l'intimité et de limiter les courants d'air.
    • Les lames peuvent être fixes (orientées une fois pour toutes) ou orientables à l'envie grâce à une manœuvre manuelle ou électrique voire solaire, éventuellement automatique comme sur la pergola bioclimatique à lames orientables.
    • Sans ciel (certaines tonnelles sont vendues nues), on peut alors y fixer une toile en s'assurant des dimensions à respecter ou y poser un canisse, une voile d'ombrage que l'on fixera sur la structure.

Prix d'une tonnelle autoportée

L'achat d'une tonnelle autoportée peut se faire aussi bien en jardinerie, magasin de plein air ou d'équipements de la maison que sur Internet.

Toutefois, il est prudent d'approcher un modèle en situation afin de tester sa robustesse notamment pour les modèles d'entrée de gamme :

  • Entre 50 et 100 €, on trouve déjà des tonnelles autoportées d'entrée de gamme souvent en acier avec ciel de toile en coton ou en polyester mais tenant plus souvent du barnum ou de la tente de réception.
  • Il faut compter environ 200 € et jusqu'à 400 € pour acquérir une véritable tonnelle autoportée esthétique et capable de séjourner plusieurs années en extérieur grâce à sa structure en bois ou en aluminium.
  • Pour une pergola bioclimatique à lames orientables automatisées, les prix commencent à partir d'un peu plus de 1 300 € environ.

En savoir davantage sur la terrasse et les aménagements au jardin :

Pergola

Pergola : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les éléments et matériaux d'une pergola
  • Des conseils sur l'achat et la construction
Télécharger mon guide